[Mi-saison] Voeux du président et bilan des coachs

Couv_FB_Belote2018

 
Solignac sur Loire vit sa période de fêtes et son club de football aussi, les Rouge & Blanc sont en repos. Comme chaque année, c’est le moment de dresser le bilan de cette première partie de saison.
 


 

Voeux du président de l’association, Alexandre Giral

 
Bonjour à tous, je souhaite profiter du début de la trêve pour faire un petit bilan sur le début de saison du club.
 
Tout d’abord sur le plan sportif, une mention très positive pour les deux formations engagées en championnat: l’équipe Une a fait un super début de saison et se positionne à la 5ème position d’une poule très relevée.
 
Ce parcours, les joueurs le doivent à eux même car ils ont su élever leur niveau de jeu grâce notamment au trio de coachs, Jean Paul, Bernard et Thierry que je tiens à remercier pour leur complémentarité. Merci aussi à André Falcon, fidèle et présent tous les weekends sur la touche, un rôle pas toujours très facile. Enfin un grand bravo à l’équipe 2, à tous les joueurs et à Sébastien Biron pour sa première saison en tant que coach. Quelle belle et jeune équipe qui grâce à ses 8 huits et autant de victoires, trône au sommet de son championnat.
 
Ainsi, nous espérons que la 2ème partie de saison se déroulera aussi bien que la 1ère pour réaliser les objectifs de début de saison et pourquoi pas une belle surprise avec la montée de notre équipe réserve.
Une pensée également à nos 2 arbitres David et Vivien qui couvrent le club depuis cette année à travers le département comme la région!
 
Un point sur les manifestations avec en premier lieu le succès des bals et du tournoi de foot sixte « Mikey » cet été! Le dernier en date, le concours de belote aura lieu ce samedi 6 janvier, Près de 20 entreprises ont participé à titre gratuit au don de lots et une nouvelle formule a été adoptée pour la tombola avec la vente de tickets à 1€. Cela nous permet d’offrir des lots plus intéressants aux participants!
 
Cette année, le club a trouvé un nouveau partenaire de soirées: La discothèque L’Oasis au Monastier sur Gazeille. La 1ère a eu lieu le 15 décembre dernier et 4 soirées auront lieu en 2018 dont la prochaine le 26 janvier.
 
Actuellement le club est sur une très bonne dynamique et cela grâce à tous les membres du bureau, dirigeants joueurs et bénévoles qui s’investissent beaucoup.
 
Pour terminer, je tiens à remercier nos sponsors et partenaires qui permettent la vie de l’association à Haute Loire Football qui partage de façon positive le football amateur de notre département.
 
L’ensemble du club vous souhaite à tous de passer de bonnes fêtes de fin d’année et le meilleur pour l’année 2018 !
 


 

Bilan de Thierry Gil, Coach équipe 1

 
Thierry tu es nouveau à Solignac et tout le monde ne te connait pas encore, alors avant d’évoquer le début de saison parlons de toi, qui es-tu?

J’ai 35 ans et j’habite à Brives. Au niveau football j’ai fait mon école de foot aux Sauveteurs Brivois et c’est tout naturellement que j’ai également évolué en seniors par la suite dans ce club. Je jouais 4 un vrai stoppeur de métier. Quelques match en PH (R3 pour les plus jeunes) sinon le plus souvent en équipe 2 Promotion et Elite (D1 et D2) et quelques matchs en 3 en 1ère divison (D3). C’est également à Brives que j’ai commencé à entraîner les jeunes quand j’ai eu 18 ans. Comme beaucoup j’ai commencé en bas et monté les échelons. C’est là où j’ai connu pour la 1ère fois Loïc, Alex Faure et Yo Costa. Je suis resté à Brives en seniors et entraîneur des jeunes jusqu’à mes 27 ans. Ensuite, je suis parti jouer à Polignac pour retrouver des collègues en 2 et 3 et j’ai arrêté d’entraîner les jeunes. A 29 ans, suite à une opération, j’ai dû ranger les crampons. Puis en 2016 le président de l’US Lantriac, qui avait été mon entraîneur à Brives, m’a proposé de prendre les seniors en équipe 1 et a lancé m’a carrière entraîneur séniors en D3 et D4. Après  2 ans à Lantriac me voilà à Solignac pour une nouvelle aventure. Sinon niveau professionnel après 10 ans au golf du puy en Velay je suis rentré il y a 3 ans à la mairie du Monteil. J’adore les randos qui font mal aux jambes et la piscine. 
 
Que connaissais-tu du Solignac FC avant d’y venir?

Avant de signer au SFC, j’étais venu affronter Seb (Biron) en Elite quand je jouais à Polignac. J’en garde un souvenir d’une équipe très joueuses qui ne lâchée rien. Après le SFC était venu en coupe Régis Fay l’an dernier à Lantriac et vous aviez gagné mais il y avait eu une bonne ambiance autour du match. Et comme beaucoup j’ai suivi la montée l’an dernier surtout le derby contre Cussac !
 
Comment s’est passé ton intégration au club?

Je voulais vraiment remercier toutes l’équipe dirigeante du Solignac FC car mon intégration a été parfaite. On travail vraiment ensemble et avec l’équipe sportive l’entente est parfaite. On travail bien ensemble et c’est bien pour le club. J’aime bien l’ambiance du club assez familial et j’ai tout fait pour que les personnes du club et les fidèles supporters m’intégrent au mieux.
 
Peux tu nous donner ton point de vu sur le début de saison de ton équipe?

Le début de saison est plutôt positif dans son ensemble avec la 5ème place au classement très bien pour un promu. On a fait de très bon matchs, sérieux et appliqués et j’ai été bien aidé par les joueurs qui ont le même état d’esprit que moi et qui jouent bien au football. Le mois de novembre a été plus compliqué avec pas mal de cadres blessés mais la qualité du jeu et l’envie été toujours là et les gars n’ont jamais baissé la tête. 
 
T’attendais-tu à un tel départ?

Dès les 1ers entraînement et matchs amicaux j’avais vu qu’il y avait de la qualité et des joueurs motivés en plus Alex Giral m’avait un peu averti de la qualité du groupe. Mais on part toujours avec des interrogations avant le début du championnat. Après le 1er match contre les portugais, mes interrogations sont parties et j’ai compris que j’avais un groupe de gagneurs. On est la bonne surprise de ce championnat. 
 
Quel est l’objectif affiché pour la fin de saison?

Les objectifs étaient et restent les mêmes pour la fin de saison: le maintien rapide. Après avec la qualité du groupe il faut absolument jouer la ère partie du tableau et garder son sérieux. Je crains énormément la reprise de février, le rythme est cassé et si les gars restent pas motivés on peut vite tomber dans le doute. A moi et l’équipe sportive de remotiver les troupes pour repartir comme en 2017. 
 
De nombreux joueurs ont eu leur chance en équipe une cette saison, comment l’expliques-tu?

Avec tous les cadres blessés le mois de novembre a été compliqué et beaucoup de joueurs ont eu l’opportunité de jouer en Une. J’ai pris en priorité les joueurs qui venaient aux entraînements et même si pour certains cela a été compliqué, j’ai été agréablement surpris par 2-3 joueurs. Dans le futur ils pourront eux aussi devenir des cadres si ils continuent de s’entraîner et apprendre. Cela prouve aussi la qualité de la réserve qui est en tête de sa poule. Tous les joueurs sont concernés et ça facilite aussi mon travail.
 
Ton plus beau moment depuis le début de la saison?

Des bon moments j’en est pas mal! Je vais dire le gros match contre le Velay FC. C’était 1 un match important pour moi et on a réalisé un bon match collectif avec de l’envie. C’est comme ça que je vois le football. Et en 2ème position pour le plaisir, la large victoire à Nolhac. Même Simon a marqué… 😜
 
Des regrets?

Mon plus gros regret est l’avalanche de blessures en novembre quand on jouait tous les « gros » de la poule. Avec une équipe complète je pense qu’on pourra rivaliser même contre eux. La trêve va nous permettre de récupérer tout le monde. 
 
Un dernier mot?

Allez le SFC! Seules les victoires comptent!
 


 

Bilan de Jean-Paul Gentes, Coach équipe 1

 

Jean Paul cette année avec Bernard, vous avez été associés à un nouveau coach, comment se passe la cohésion à la tête de l’équipe Une?

Thierry a une vision du jeu qui est très proche de la notre. il est très respectueux du passé du club et du travail des dernières années. Il a un état d’esprit et un comportement avec l’équipe qui nous va bien, son discours est pour moi constructif. Les objectifs sont raisonnables et ambitieux .La cohésion se passe très bien il y a une bonne entente entre nous quatre je pense notamment à Seb bien sûr. 

 

Ton rapport avec les joueurs est de plus en plus important et personnel, peux-tu nous expliquer ce rôle?

Je ne sais pas s’il est plus important, je pense que l’équipe a besoin de cette présence car ça la rassure est l’apaise. Le mental pour un groupe qui veut des résultats est très important et on voit bien que dès qu’on lâche un peu de corde, le comportement de certains s’en trouve affecté. Alors oui, il faut être tout près des joueurs. 

 

L’équipe Une fait un bon début de saison et de nouvelles têtes font leur apparition dans l’équipe, quel est ton avis sur ce début de saison?

Mon avis est bien sûr très positif. C’est le rôle d’un coach de prendre des jeunes joueurs. Même si les blessures nous font faire des choix, c’est l’avenir du club qui est en jeu.

 

Qu’espère tu pour la suite des événements?

Mon seul souhait est que l’équipe continue à bien jouer et que les joueurs prennent du plaisir sur le terrain. Sportivement j’espère le meilleur classement possible!

 

Si tu devais donner une qualité au Solignac FC qui caractérise le club?

Je pense que la bonne humeur est déjà une qualité indispensable, le travail en est une autre on pourrait en citer encore pas mal. Mais il faut rester humble, c’est aussi une qualité.  

 

Un dernier mot?

Bravo aux deux équipes et à tous les dirigeants, bonnes fêtes à tous!

 


 

Bilan de Sébastien Biron, Coach équipe 2

 
Seb tu es bien connu à solignac pour avoir déjà joué au club. Aujourd’hui tu es de retour pour coacher l’équipe réserve, raconte nous ton arrivée

A mon arrivée en Haute-Loire en 2001, je me suis installé à Solignac et j’ai joué au FC dès l’année d’après et jusqu’à la fin de « ma carrière ». J’ai raccroché les crampons en 2011 mais je venais de temps en temps voir jouer l’équipe Une au stade Pierre Pagès. L’année dernière mon fils est venu jouer au club. je suis allé le voir plusieurs fois, arbitré quelques matchs et remplacé une fois les entraîneurs de l’équipe fanion. En fin de saison, Sam Joubert est venu me voir pour me demander de coacher l’équipe réserve. Il cumulait les fonctions de secrétaire, joueur et coach de l’équipe réserve et voulait pouvoir se concentrer un peu plus sur les deux premières. Comme je trouvais que l’équipe jouait bien et que le groupe avait l’air sympa, j’ai accepté.
 
Ton apport semble en tout cas efficace, que des victoires et une première place au classement, comment explique tu ces résultats?

La majorité des joueurs de cette équipe jouaient déjà ensemble l’année dernière et avaient réussi une saison intéressante en terme de résultats. L’équipe proposait un jeu agréable et avait de nombreux repères. Ce vécu commun a permis aux nouvelles recrues d’être intégrées facilement et au groupe d’être prêt dès l’entame du championnat. De plus, un nombre important de joueurs participent régulièrement aux entrainements. L’équipe s’est appuyée sur cette base et a su faire preuve d’efficacité offensive, de solidité défensive et d’un bel esprit de solidarité.
 
Pourtant l’équipe change beaucoup chaque WE avec de nombreux joueurs qui montent au niveau supérieur, comment gérer cela?

C’est le lot d’une équipe réserve. Elle est là en soutien d’une équipe première et l’objectif principal du club, c’est le maintien de cette dernière en Dictrict 2. Cet objectif et les mouvements entre la Une et la Deux ont été expliqués aux joueurs lors de l’assemblée générale l’année dernière et rappelés en début de saison. Lorsque les objectifs et la manière de les atteindre sont exposées clairement, les évènements sur une saison sont plus facile à gérer. On s’est également mis d’accord avec les coachs de la une; la réserve évolue dans le même système que l’équipe une. Cela facilite la prise de repère des joueurs sur le terrain et les consignes sont plus faciles à intégrer puisque identiques pour les deux formations. Dans la gestion de ces mouvements, il est important, même s’il y a une équipe Une et une équipe Deux, de réfléchir de manière globale et sur une notion de groupe élargi. La question de la composition des groupes se fait en concertation avec les coachs de la Une, avec la volonté de donner du temps de jeu à tout le monde et de mettre les joueurs dans les meilleures conditions. Quand ces éléments sont réunis, les joueurs évoluent en confiance et prennent du plaisir à jouer ensemble. Cela se voit alors sur les performances de l’équipe une  mais aussi sur celle de la réserve. 
 
Avec de tels résultats, l’objectif de début de saison (jouer le haut de tableau) est il revu à la hausse?

Je vais faire une réponse un peu bateau. La saison est encore longue. Nous avons fait une première partie très intéressante avec des victoires qui nous permettent de jouer le haut du tableau. Mais nous n’avons joué que 8 matchs. Il en reste encore 12. A partir de janvier, c’est presque un deuxième championnat qui commence. Maintenant, si nous arrivons à maintenir le même investissement et la même qualité de jeu, l’objectif de jouer le haut du tableau reste intact. Une montée à l’échelon supérieur est toujours un objectif difficile à atteindre, avec parfois des concours de circonstances que l’on ne peut pas maîtriser. Mais si c’est possible de le faire, il faut le faire et ce serait une belle récompense pour cette équipe.
 
Quelle est la qualité première de l’équipe, des joueurs?

C’est un groupe avec un excellent état d’esprit. Très à l’écoute des consignes que je peux leur donner. Si tout n’est pas réalisé, les joueurs ont la volonté de bien faire. Ils ont cette envie de jouer juste et de donner le maximum à chaque match.
 
Y a t-il des individualités marquantes?

Je n’aime pas trop mettre en avant un joueur par rapport aux autres. Je dirais plutôt que chacun a ses points forts et sait les mettre au service du groupe. Quand les individualités se mettent au service de l’équipe, les résultats sont là. Dans cette idée, je vais tout de même te citer Domi Falcon. Alors que je l’ai prévenu une heure avant le match, il a accepté 2 fois de jouer au poste de gardien pour remplacer le titulaire qui n’était pas là. En plus, à chaque fois, il faisait un temps pourri. Mais il n’a pas râlé et a joué le jeu pour l’équipe. Je vais également en profiter mettre en avant Anne qui vient très régulièrement faire l’arbitre du touche et qui me donne toujours des conseils très justes sur le déroulement de la rencontre et sur le jeu de l’équipe.
 
Quel est ton rapport avec l’équipe dirigeante de la Une?

Je connaissais Ber depuis mon arrivée au club, il a toujours été là, aussi bien dans les moments fastes pour le club que dans les moments plus difficiles. Le Solignac FC sans lui ne serait pas tout à fait le même. Il fait partie de ces personnes dans une association qui ne se mettent jamais en avant mais qui sont indispensables à son fonctionnement. Jean-Paul, je le connais aussi depuis pas mal de temps. Il a été mon coach lorsqu’on jouait en Elite. J’ai un profond respect pour lui. Il sait prendre du recul par rapport aux événements et donne toujours la priorité au club. Il a également cette capacité à créer du lien entre les joueurs et à les mettre dans les meilleures dispositions. Thierry est arrivé cette année. Il apporte un regard extérieur au club. Ses entraînements sont vraiment bien pensés et sont de qualité, et il s’investi pleinement dans son rôle d’entraîneur. Je trouve que ces trois là forment un trio complémentaire avec lequel il est facile d’échanger. Même s’ils s’occupent de l’équipe une, ils sont disponibles et ont toujours le souci de savoir comment cela se passe en équipe réserve.
 
Un dernier mot?

Je voudrais souligner la qualité actuelle d’organisation du club. Je sais que quand j’ai arrêté de jouer, on est plusieurs joueurs à être parti à peu près en même temps et que le club a vécu des moments plus difficiles. Je sais que certains, je penses notamment à Romain Gaillard ou Rémi Falcon pour ne citer qu’eux et je dois en oublier, se sont beaucoup investi dans la vie du club pour lui permettre de retrouver son niveau actuel. Aujourd’hui plusieurs personnes s’investissent pleinement dans son fonctionnement et permettent aux équipes du Solignac FC d’évoluer dans de bonnes conditions.
 
Couv_FB_Belote2018
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*